C'est l'accompagnement qui m'a fait le plus de bien...

J’ai contacté AGAPA suite à ma 4e fausse-couche. J’allais très mal et j’ai cherché sur internet si des associations de soutien existaient. J’ai d’abord participé à un café rencontre un samedi matin. Cela m’a permis d’échanger avec d’autres femmes dans la peine.
Mais c’est surtout quelques mois plus tard, juste avant Noël, quand j’allais vraiment mal, que j’ai recontacté l’association pour un accompagnement individuel. L’association a été très réactive et j’ai pu avoir une première rencontre avec mon accompagnante dans la semaine. Nous nous sommes vues quasiment toutes les semaines pendant 6 mois, jusqu’à ce que je déménage dans une autre ville, puis nous avons gardé contact par téléphone.
C’est l’accompagnement qui m’a fait le plus de bien par rapport aux différents psy que je suis allée voir : une grande empathie de la part de mon accompagnante, un accompagnement adapté par rapport aux véritables deuils que je traversais, un vrai dialogue et un appui dans la réflexion.
Aujourd’hui, je vais bien : le déménagement a été salvateur car, alors que les spécialistes parisiens ne trouvaient rien, le CHU de Grenoble a identifié un problème d’anticorps. Après 6 fausses couches, j’ai pu donner naissance à un petit garçon : alors gardez espoir !
D’autres témoignages à lire ici.