Des initiatives pour soutenir Agapa

Des dons

Agapa tient à remercier très sincèrement celles et ceux qui ont à cœur de soutenir les missions de l’association par des initiatives destinées à récolter des dons.

Nous pensons notamment à cette personne que l’association a accompagnée, et qui a donné le nom d’Agapa lorsque sa responsable a demandé à quelle association pourrait revenir les fonds récoltés lors d’un vide-atelier.
Nous pensons aussi à cette autre, dont l’entreprise va faire un don à l’occasion des fêtes de fin d’année, en remplacement des traditionnels cadeaux destinés à ses clients.

Nous pensons enfin à Solenne, qui s’élancera dimanche 27 novembre 2022, pour 42 kms, lors du marathon de Florence. Elle a accepté de raconter son histoire, que nous avons le plaisir de vous partager.

Des performances sportives

Solenne a perdu sa petite Olivia, à 7 mois de grossesse en juin dernier. Evidemment très ébranlée par ce drame, elle a éprouvé le besoin de se lancer un défi sportif, un challenge à relever : courir 42 kms seulement 5 mois après avoir accouché.
« C’est mon chemin de reconstruction dans mon post-partum sans bébé » nous dit-elle. « J’ai eu besoin de retrouver mon corps, d’être fière de ce qu’il peut faire ». « C’est une manière de me réconcilier avec ce corps qui aujourd’hui fait quelque chose d’incroyable ».
Quand on lui pose la question de savoir d’où lui vient toute cette énergie, elle nous confie qu’elle vient d’Olivia d’abord ! Elle nous confie aussi avoir eu la chance de discuter avec un ami qui a vécu le même drame, la veille de son accouchement. « Il nous a sauvé la vie. Il a pris le temps de nous donner des recommandations, de revenir sur ce qui l’avait aidé sur le moment. Cela nous a permis de nous préparer psychologiquement. C’est lui qui nous a parlé d’Agapa. J’ai entamé un parcours individuel et nous allons bientôt commencer un groupe de parole en couple ».

Parmi les précieux conseils de cet ami, Solenne ajoute « Il nous a conseillé de faire une liste de tout ce qu’Olivia nous a apporté. » Et ce marathon, que Solenne va courir avec sa sœur, lui a déjà apporté beaucoup. « Je reçois énormément de soutien. Ma sœur me rejoint dans l’aventure, nous allons courir ensemble »
Elle choisit, en plus, de donner une dimension caritative à son challenge en ouvrant une cagnotte pour Agapa. Elle partage son initiative sur Instagram et récolte en quelques jours plus de 1600 euros. Des dons qui l’encouragent, qui la touchent. « Nous sommes hyper entourés, avec des amis incroyables ! »
Courir pour Agapa lui a permis de faire connaître l’association autour d’elle, de libérer la parole de certains proches qui lui ont confié avoir vécu eux-mêmes un deuil périnatal, d’ouvrir des discussions avec plusieurs personnes accompagnées…

Un très très grand merci Solenne de votre témoignage ! Nous sommes très touchés par votre initiative. Toute l’équipe d’Agapa pensera à vous et à Olivia ce dimanche 27 novembre.

Pour celles et ceux qui souhaitent encourager Solenne et soutenir les missions d’Agapa, vous pouvez participer à la cagnotte en cliquant ici.

Archives Agapa dans les medias

Nous actualisons régulièrement notre rubrique Agapa dans les medias.

Sont listés ci-dessous les articles plus anciens que nous gardons à votre disposition dans cette page d’archives.

 

Deuil périnatal : pourquoi c’est encore tabou
par Béatrice Quintin dans La Voix du Nord – 8 octobre 2019

Deuil périnatal : accueillir l’enfant d’après
La maison des Maternelles – France 5 – 25 septembre 2019

Laetitia : maman après 13 fausses couches
La maison des Maternelles – France 5 – 11 septembre 2019

Pourquoi le drame de la fausse couche est-il encore tabou ?
par Salomé Vincendon – BFMTV le 17 juin 2019

Emission Conversation sur la Mort – avec Christine Krautter, accompagnante chez AGAPA
par Christian de Cacqueray – Radio Notre Dame le 13 juin 2019

Deuil périnatal : Quelle vie après ?
par Olivier Delacroix – Europe 1 le 3 avril 2019

Pourquoi faut-il briser le tabou autour du deuil périnatal ?
par Manuela Estel sur Cosmopolitan.fr le 15 octobre 2018

Fausse-couche : histoire (et conséquences) d’une banalisation
par Elodie Bousquet sur MarieClaire.fr le 17 septembre 2018

Emission RCF consacrée au deuil périnatal
Elisabeth martineau et Christophe Fauré, le 13 juin 2017

Avec l’association Agapa, renaître après un avortement
par Céline Hoyeau sur le site La Croix du 11 mai 2017

Deuil périnatal : la perte du bébé qu’on attendait
sur Psychologies.com – janvier 2017

 

La prise en charge du deuil périnatal à l'hôpital

Un deuil très tabou

Les personnes que l’association Agapa accompagne et soutient depuis près de 30 ans, vivent une interruption de grossesse ou une mort in utero. La perte de leur tout-petit, de leur projet familial, de cet avenir imaginé ; ainsi que le tabou immense qui l’accompagne font du deuil périnatal un deuil très particulier.
On ne découvre l’éventualité de l’arrêt d’une grossesse et du décès d’un bébé, de manière très violente, que lorsque l’on y est confronté. Trop peu d’informations sur la possibilité qu’une grossesse s’arrête sont relayées dans notre société et faire face à la terrible réalité du deuil périnatal est éminemment douloureuse pour les parents.

La parole se libère peu à peu

La parole se libère peu à peu sur les réseaux sociaux où une communauté facilement identifiable grâce aux hashtags permet d’entrer en contact avec des personnes vivant le même drame.
Des podcasts, généralistes comme Bliss Stories ou plus spécialisés comme AuRevoir Podcast ou Luna Podcast, proposent des témoignages de parents endeuillés et valident ainsi les sentiments ressentis par cette communauté.
Des livres généralistes de préparation à la naissance consacrent également maintenant des chapitres aux grossesses qui n’aboutissent pas à la naissance d’un enfant vivant, comme le livre d’Elsa Uzan Devenir mère : préparer et accompagner la rencontre avec votre bébé, aux éditions Hachette Pratique.
De nombreux témoignages de parents endeuillés sont également édités comme ceux que nous recensons dans la rubrique Ressources Extérieures du site Agapa.

Une démarche d’information à l’hôpital

Dans cette même démarche de transparence et d’information, l’association Agapa se réjouit de ces capsules vidéos que proposent l‘hôpital Louis Mourier et l’hôpital Necker, sur la prise en charge du deuil périnatal au sein de leurs services. Nous les partageons ici pour saluer cette volonté d’accompagner au mieux les parents confrontés au deuil périnatal.

D’un point de vue général, l’ouverture de la parole sur ce sujet ne pourra que permettre de mieux prendre en charge le deuil périnatal au sein de la société. C’est dans cette optique que l’association Agapa organise chaque année, un événement digital rassemblant de nombreux intervenants qui partagent leur expérience, leur expertise sur le deuil périnatal.
L’édition 2022 a ainsi proposé des lives sur le retour au travail, l’importance de la parole collective, l’accompagnement corporel du deuil périnatal, la sensibilisation du grand public, le témoignage d’un couple endeuillé et un point sur les avancées juridiques. Vous pouvez retrouvez ici les replays des éditions 2022, 2021 et 2020.

 

Pour être tenu au courant des dernières informations liées au deuil périnatal, vous pouvez vous inscrire à la newsletter de l’association Agapa.
Pour soutenir les missions de soutien, de formation et de sensibilisation de l’association Agapa, vous pouvez faire un don sécurisé.

 

Vidéo de l’hôpital Louis Mourier

Vidéo de l’hôpital Necker-Enfants Malades

Les lives de la semaine de sensibilisation au deuil périnatal

Du 10 au 15 octobre 2022, l’association Agapa organise des lives sur son compte Instagram.
Des intervenants se relaient toute la semaine pour partager leur expérience, leur expertise ou leur engagement sur le sujet du deuil périnatal.

Retrouvez ici tous ces lives en replay, disponibles sur la chaîne YouTube d’Agapa.

lundi 10 octobre 2022 : Quelles avancées juridiques à propos du deuil périnatal ?
avec Victoire, avocat bénévole pour l’association Agapa.

mardi 11 octobre 2022 : Quand la musique permet de sensibiliser au deuil périnatal : témoignage d’un couple endeuillé.
avec Marjolaine et Thibault, parents endeuillés, auteurs compositeurs interprètes du duo When in Dublin.

mercredi 12 octobre 2022 : Comment bien préparer, vivre et accompagner un retour au travail après un deuil périnatal ?
avec Sophie Plumer, animatrice du podcast Chef[fe] et Malika Azaiez, coach et thérapeute Être en Mouvement.

jeudi 13 octobre 2022 : Ouvrir la parole sur le sujet si sensible du deuil périnatal.
avec Pauline Lavaud, auteure de 9 mois 9 jours et Clémentine Galey, fondatrice de Bliss Stories.

vendredi 14 octobre 2022 : Regards croisés sur l’accompagnement corporel du deuil périnatal.
avec Elsa Uzan, doula et auteure de Devenir mère : accompagner et préparer la rencontre avec votre bébé et Anne Belargent, doula et co-fondatrice de Rebozo Therapy.

samedi 15 octobre 2022 : Vertus thérapeutiques de la parole collective dans le deuil périnatal.
avec Sophie de Chivré, animatrice de AuRevoir Podcast et Isabelle Caillaud, psychologue, co-auteure de Deuil périnatal et groupe de parole pour les mères.

Nous proposons un petit montage rapide pour remercier tous les intervenants qui ont accepté de partager leur expérience, leur expertise avec tant de générosité.

Merci à eux de leur volonté de faire reculer le tabou du deuil périnatal et de toujours mieux accompagner les personnes endeuillées.

Vous pouvez cliquer ici pour visionner les lives de l’édition 2021 et ici pour l’édition 2020.Pour soutenir les missions d’accompagnement, de formation et de sensibilisation d’Agapa, vous pouvez faire un don sécurisé ici.

Les actions organisées en France pour le 15 octobre 2022

L’association Agapa se mobilise pour la prochaine journée du deuil périnatal, en proposant des cafés-rencontres, en distribuant des rubans et en organisant des lives sur son compte Instagram. Retrouvez ici toutes les actions organisées par Agapa.

De multiples actions sont menées partout en France et dans le monde. Voici celles que nous avons recensées jusqu’à présent grâce aux posts Instagram et Facebook. Cette liste n’est évidemment pas exhaustive.

– la #vaguedelumière proposée par l’association Spama : Pour marquer cette Journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal, l’association SPAMA rejoint le mouvement international Baby Loss Awareness Week et s’associe pour la première fois à leur action symbolique proposée à toute personne touchée par un deuil périnatal : penser à son bébé, décédé trop tôt, en allumant une bougie le 15 Octobre à 19 heures (heure locale) et en la postant en photo sur les réseaux sociaux avec le hashtag #waveoflight. L’association SPAMA, présente en France, en Belgique et au Luxembourg, souhaite donc créer pour les pays francophones une #vaguedelumiere afin de s’inscrire dans ce mouvement déjà présent sur les réseaux sociaux anglophones en Europe, en Amérique du Nord et du Sud, en Asie et en Australie, rassemblant des centaines de milliers de parents. L’association SPAMA propose également des ateliers de décoration de photophores, pour les parents endeuillés. Celui de Lyon sera animée également par les accompagnantes Agapa.

Nos tout petits de Nice organise un lâcher de colombes le dimanche 16 octobre 14h30 parc chambrun à Nice et un moment de partage ensemble

Nos tout-petits de Savoie organise un lâcher de lanternes sur le lac du Bourget, plage de Conjux à 18h30 le samedi 15 octobre.

L’association Pied par terre, Coeur en l’air organise des marches à Paris, Castres, Lyon et Bruxelles le 15 octobre à 13h30 (inscription sur le site).

La maternité de l’hôpital Louis Mourier à Colombes (92) inaugure le 15 octobre au matin l’installation d’une sculpture dans le jardin de l’hôpital pour rendre hommage aux familles endeuillées. Pour en savoir plus, vous pouvez regarder le premier numéro de notre série des #initiativespositives, une interview de Astrid Brunswick, psychologue à la maternité Louis Mourier.

La polyclinique de l’Ormeau à Tarbes organise une après-midi de sensibilisation avec un café-rencontre puis une conférence débat autour du deuil suivi d’un échange avec les équipes de la maternité. Site Ormeau Pyrénées – 28 rue du 8 mai 1945 – 3ème étage salle de réunion

D’autres actions sont menées en France pour les parents endeuillés, nous vous invitons à nous les indiquer afin de compléter cette liste !

 

15 octobre 2020

15 octobre : un évènement digital pour la journée mondiale du deuil périnatal

Pour la première fois en 2020, Agapa s’est associée avec Luna Podcast pour proposer un événement digital sur le thème du deuil périnatal, à l’occasion du 15 octobre, journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal.

Une journée pour apporter un soutien aux parents endeuillés, pour sensibiliser l’entourage et les professionnels de santé à la nécessité d’un accompagnement tout au long du chemin de deuil.
Ainsi, des intervenants de grande qualité se sont relayés tout au long de cet événement pour éclairer de leur expertise ou de leur expérience la communauté des parents endeuillés et des professionnels. Retrouvez tous les replays en cliquant sur les liens ci-dessous.

Agapa accompagne depuis plus de 25 ans les personnes ayant vécu un deuil périnatal quelque soit son origine (fausse-couche, grossesse extra-uterine, IMG, IVG, mort in utero, décès périnatal etc.). L’association propose des rencontres en groupe ou des parcours individuels, dans plus d’une vingtaine de villes en France, ou à distance.
Luna Podcast recueille les confidences de femmes cabossées qui partagent sans détour leurs expériences de la maternité, pour libérer la parole. Luna et Agapa ont collaboré sur plusieurs épisodes du podcast, notamment ceux sur les fausses-couches et sur l’IVG.

Nous vous donnons RV le 15 octobre prochain pour la nouvelle édition de cet événement digital, sur les comptes Facebook et Instagram d’Agapa et Luna.

Si vous souhaitez soutenir les missions d’accompagnement et de sensibilisation d’Agapa, vous pouvez faire un don en cliquant ici.

Si vous souhaitez écouter les replays de l’édition 2020, voici les liens :
Agapa Facebook :
Quelle place pour les papas dans le deuil périnatal ? table ronde avec le témoignage de 3 papas.
Live avec Hélène Gérin : auteure du livre Dans ces moments là.
Live avec Gaelle Guiny : praticienne shiatsu.

Agapa Instagram :
Live avec Victoire, avocat, sur les droits des parents et les aspects juridiques.
Luna Facebook :
Les professionnels de santé face au deuil périnatal : table ronde avec Marie-José Soubieux (psychiatre, psychanalyste, spécialiste du deuil périnatal), Claudine Schalck (sage-femme) et Christine Krautter (sage-femme, vice présidente Agapa et formatrice auprès des professionnels).
Luna Instagram :
Live avec Julie, qui anime le compte A Nos Etoiles sur le deuil périnatal

15 octobre 2021

journée mondiale du deuil périnatal

Un événement digital pour sensibiliser au deuil périnatal

Si la première mission d’Agapa est de soutenir et d’accompagner les parents endeuillés, l’association a décidé depuis 2 ans de développer également sa mission de sensibilisation au deuil périnatal. En collaboration avec Luna Podcast, Agapa a choisi de s’investir sur le digital pour permettre à un large public d’avoir accès à la réalité du deuil périnatal grâce à de nombreux témoignages et continuer d’accompagner au mieux les familles et les professionnels.

L’édition 2021 a réuni de nombreux intervenants de très grande qualité, qui ont généreusement partagé leur expérience et leur démarche autour du deuil périnatal. Toutes les interventions se déroulaient en live sur les comptes Instagram d’Agapa et de Luna Podcast, elles sont toutes disponibles en replay.

La nature digitale de l’événement permet à chacun de se connecter et de choisir le meilleur moment pour le faire. Les replays permettent de s’adapter aux possibilités et envies de chacun. Ils peuvent être partagés très facilement et restent disponibles dans le temps.

Des intervenants de très grande qualité

Un immense merci à l’ensemble des intervenants qui ont répondu positivement à notre invitation ! Ils ont été d’une grande générosité dans leurs témoignages et nous les en remercions très sincèrement. Grâce à eux, nous espérons pouvoir sensibiliser un large public à la souffrance liée au deuil périnatal et aider les parents endeuillés à être mieux accompagnés.

Tous les replays ci-dessous :

11/10 – Christine Krautter : Formation aux professionnels
12/10 – Gaël Leiblang : Tu seras un homme papa
13/10 – Victoire : droits des parents et avancées juridiques – lien vers le tableau des droits des parents.
14/10 – Kornel Mondruczo et Kata Weber : Pieces of a woman
————-
15/10 – Anna Roy : quels soins pour les bébés et les familles endeuillées dans les maternités
15/10 – Table ronde : l’importance des rituels dans le deuil périnatal
15/10 – Judith Aquien : fausses-couches, oubliées du deuil périnatal ?
15/10 – la Voie d’Isis : accompagnement à l’international, des outils originaux
15/10 – Maud Bettina-Marie – un court métrage pour transcender la douleur d’une fausse-couche

 

 

Un message d’Adrien Taquet

En préambule de la journée, Adrien Taquet, Secrétaire d’Etat en charge de l’enfance et de la famille, a souhaité adresser un message aux parents endeuillés. Il a choisi Agapa et Luna Podcast pour diffuser ce message en avant-première. Merci à lui de ce soutien qu’il apporte aux familles endeuillées.

 

 

Si vous souhaitez soutenir Agapa dans sa mission de sensibilisation au deuil périnatal, vous pouvez faire un don ici
Vous pouvez cliquer ici si vous souhaitez revoir les lives de l‘édition 2020.
Pour être informés de la prochaine édition et des autres événements de sensibilisation, vous pouvez vous inscrire à notre newsletter.

15 octobre, journée mondiale du deuil périnatal : Agapa s'engage

Depuis plus de 25 ans, l’association Agapa écoute, soutient et accompagne les personnes touchées par un deuil périnatal ou une interruption de grossesse. Le 15 octobre, journée mondiale du deuil périnatal, est l’occasion de manifester plus encore notre présence auprès de toutes les parents endeuillés, et de sensibiliser le grand public à la réalité de la mort in utero, des arrêts naturels de grossesse, des interruptions médicales de grossesse etc.
Reconnaissance de la souffrance, soutien, sensibilisation, les objectifs poursuivis sont multiples et se rejoignent tous vers un but unique : améliorer la prise en charge du deuil périnatal dans notre société.

Ainsi, l’association Agapa propose plusieurs actions complémentaires pour cette journée mondiale du deuil périnatal :

  • DES RUBANS : L’association propose gratuitement des rubans rose et bleu, symbole du deuil périnatal. Ces petits rubans, à commander sur le site, permettent d’ouvrir la discussion sur ce sujet tabou et de soutenir les personnes concernées.
  • DES CAFÉS RENCONTRES : De très nombreuses rencontres organisées autour de cette date. En présentiel ou en visio, les personnes endeuillées trouveront une écoute particulière auprès d’Agapa. A noter, une date est spécifiquement réservée aux pères, et une autre aux proches des parents endeuillés, une nouvelle proposition qui répond à une forte demande.
    L’antenne de Lyon propose également une soirée pour fabriquer des bougies, en partenariat avec l’antenne lyonnaise de l‘association Spama. Une jolie manière de rendre hommage aux tout-petits.
  • UN EVENEMENT DIGITAL : Du 10 au 15 octobre, le compte Instagram d’Agapa va accueillir des intervenants aussi passionnés que passionnants. Un contenu riche pour donner des pistes de réflexions aux parents endeuillés, mais aussi aux professionnels et au grand public.
    Vont ainsi se relayer sur le fil d’Agapa des discussions variées : préparer le retour en entreprise, comprendre l’importance de la verbalisation des émotions, écrire sa douleur en musique, accompagner aussi le corps et l’esprit, contribuer à briser le tabou du deuil périnatal.
    Nous vous laissons découvrir le programme ci-contre et vous donnons RV dès le 10 octobre sur le compte Instagram d’Agapa.

Vous trouverez ici le contenu de l’édition 2021, et ici le contenu de l’édition 2020.

 

Pour soutenir les missions d’accompagnement, de sensibilisation et de formation d’Agapa, vous pouvez faire un don sécurisé ici.
Pour être tenu au courant régulièrement des actualités du deuil périnatal, vous pouvez vous inscrire à la newsletter ici.

Loi du 6 décembre 2021 visant à nommer les enfants nés sans vie : une circulaire vient préciser son application

Les parents d’enfants nés sans vie se réjouiront de la récente circulaire du 12 juillet 2022. Elle vient confirmer la possibilité pour les parents qui le souhaitent, de donner un nom de famille à leurs enfants nés sans vie et de les inscrire sur leur livret de famille, avec prénom(s) et nom, que la date d’accouchement soit antérieure ou postérieure à la loi.

Cette circulaire est une excellente nouvelle pour tous les parents qui rencontraient des difficultés lors de leurs demandes en mairie.

Victoire, notre bénévole conseil juridique a rédigé un récapitulatif pour vous aider à y voir plus clair. Vous trouverez également des précisions sur la loi dans le live que nous avions consacré à ce sujet lors de sa promulgation en décembre 2021.

Nommer les enfants nés sans vie : La circulaire du 12 juillet 2022 tant attendue !

Compte tenu des difficultés d’application résultant des dispositions introduites par la loi n° 2021-1576 du 6 déc. 2021 et par le décret n° 2022-290 du 1er mars 2022, le garde des sceaux a enfin pris une circulaire (CIV/04/22 du 12 juill. 2022 (JUSC2220409C)) clarifiant le droit positif. La circulaire du 12 juillet 2022 précise en effet la possibilité nouvellement accordée aux parents de donner un nom à l’enfant sans vie en plus de la faculté, déjà octroyée, de lui donner un ou des prénoms.

Le choix du nom est facultatif et se fait par tout moyen – Le choix du nom peut se faire par écrit ou oralement devant l’officier de l’état civil lors de l’établissement de l’acte d’enfant sans vie. L’attribution du nom à l’enfant sans vie est toujours facultative (comme celle du prénom).
Il est précisé que les parents ne sont pas liés par le nom dévolu aux autres enfants communs.

Aucune exigence d’une reconnaissance prénatale – Les parents n’ont pas à justifier d’une reconnaissance paternelle prénatale (pour les couples non mariés formés d’une femme et d’un homme) ou d’une reconnaissance conjointe anticipée ou d’une reconnaissance conjointe (pour les couples de femmes).

Application immédiate et rétroactive de la loi – La loi est applicable immédiatement, y compris aux accouchements qui ont déjà eu lieu.

La circulaire distingue deux hypothèses :
– Lorsque l’accouchement est intervenu avant ou après l’entrée en vigueur de la loi du 6 déc. 2021 et qu’aucun acte d’enfant sans vie n’a été établi, l’établissement de l’acte d’enfant sans vie n’est soumis à aucun délai et peut être sollicité à tout moment. Dès lors, si les parents en expriment le désir, un ou des prénoms et/ou un nom peuvent être donnés à l’enfant sans vie lors de l’établissement de l’acte ;
– Lorsque l’accouchement est intervenu avant l’entrée en vigueur de la loi du 6 déc. 2021 et qu’un acte d’enfant sans vie a déjà été établi, l’acte peut être complété, sur requête des deux parents à l’officier d’état civil, par la mention du nom de l’enfant.

Difficultés – En cas de difficultés, l’officier d’état civil sollicite le procureur de la République pour instructions. Les parents peuvent également saisir ce dernier par recours gracieux.

Livret de famille – À la demande d’un ou des parents, l’officier de l’état civil ayant établi l’acte d’enfant sans vie délivre un livret de famille ou complète celui-ci par l’indication d’enfant sans vie, la date et le lieu de l’accouchement et, le cas échéant, ses prénoms et nom.
Le livret de famille ne peut être complété qu’après modification préalable de l’acte d’enfant sans vie.

 

Nous rappelons que vous pouvez consulter un tableau très complet sur les droits relatifs au deuil périnatal ici.

Pour soutenir les missions de soutien, d’accompagnement, de formation et de sensibilisation d’Agapa, vous pouvez faire un don.
Pour être tenu au courant de l’actualité de l’association, vous pouvez vous inscrire à la newsletter.

Formation au deuil périnatal : Elsa Uzan, doula, témoigne

Votre histoire

Je suis doula et j’accompagne les familles pendant la grossesse, l’accouchement et le post-partum en complément de leur suivi médical. Je leur offre un soutien émotionnel en tissant avec elles un lien de confiance.
L’écoute active et bienveillante est au cœur de mon métier, mais aussi accueillir sans jugement, informer, mettre en lien, faire confiance, prendre soin. Le deuil périnatal est une expérience de maternité connue par de nombreuses femmes (IVG, interruption naturelle de grossesse, mort foetal in utero ou à la naissance) et il arrive qu’il touche une famille que j’accompagne ou qui me contacte à la suite de cet événement.
J’ai ressenti alors le besoin impérieux de me former à l’accompagnement spécifique de ce deuil, pour avoir des repères, des ressources à offrir aux familles vivant cette épreuve.

A propos de la formation

J’ai connu l’association Agapa via une sage-femme de mon réseau qui avait fait cette formation et me l’avait recommandée. J’ai participé à celle du mois de mars 2022 à Paris.

J’ai été enchantée du contenu de la formation, à la fois riche et en même temps se concentrant sur l’essentiel : l’écoute.
Écoute de soi pour mieux écouter l’autre.

J’ai été touchée par la qualité des professionnelles dispensant la formation, leur bienveillance, leur justesse dans la transmission des repères et des émotions entourant ce deuil. Nous avons, en deux jours, exploré de nombreux aspects du deuil périnatal sans faire de généralités, nous avons approfondi nos outils d’écoute active et mis en pratique plusieurs exercices d’écoute. Quelle richesse !

Et maintenant ?

Grâce à cette formation et aux livres que j’ai lu sur le sujet, grâce à mon métier d’accompagnement émotionnel, grâce à l’accompagnement corporel que je propose par les soins rebozos (le rebozo est un tissu mexicain permettant de contenir le corps, de l’envelopper et le bercer. Ces soins me permettent de prendre soin du corps de la femme dans son post-partum sans son bébé), je me sens pleinement à ma place dans l’accompagnement des familles vivant un deuil périnatal.

Mieux connaître cette magnifique association me permet d’en parler davantage aux familles en expliquant les différents parcours proposés par l’association et de les informer sur les groupes de parole. Je crois qu’il est précieux pour les femmes et les familles touchées par ce deuil d’être entourées de différents professionnel.les formé.es et sensibilisé.es aux spécificités du deuil périnatal.

Merci Agapa pour ce que vous offrez aux familles et aux professionnel.les soucieux.ses de les accompagner et les soutenir au mieux.

Elsa Uzan, doula à Paris et en visio – www.elsauzandoula.com

 

Pour en savoir plus sur les formations proposées par l’association Agapa, RV sur la page dédiée : « Accueillir et écouter les personnes touchées par un deuil périnatal »
Pour soutenir Agapa dans sa mission de formation, vous pouvez faire un don sécurisé ici.