Un chemin s'est ouvert pour moi

Lorsque je suis arrivée à Agapa, quelques années après mon avortement, j’étais encore dévastée, en asphyxie, essayant de survivre, d’inventer ma vie; j’avais le souffle court et tout s’épuisait très vite. Je ne savais pas lequel des deux était le plus mort, l’enfant ou moi. Aucune échappatoire possible à la douleur, aucun horizon envisageable.

A Agapa, j’ai été écoutée dans la plus grande bienveillance, patience, simplicité sans aucune négligence sur les différentes étapes de mon parcours permettant de faire la part des choses.

J’ai pu déposer mon fardeau sur une page de mon livre de vie, mettre chacun de nous à sa place et dans son espace. J’ai découvert celle que je suis et y consentir.

Aujourd’hui, je ne suis plus dans le passé ni dans une fuite vers un futur impossible, mais dans mon présent. Mes os desséchés ont retrouvé vie, un chemin s’est ouvert pour moi avec l’envie de vivre pleinement, je suis dans la confiance.